• Depuis quelques temps, Maya avait pris un sacré coup de vieux... Paralysie du train arrière, impossibilité de manger ses graines.. Heureusement, elle mangeait les petits pots et la compote...Mais mercredi matin, ça s'est empiré.. Elle avait du mal à bouger, tombait dans sa gamelle.. son regard était vide.. Donc on a pris la dure décision de l'aider à partir avant qu'elle ne souffre trop.. Maintenant elle repose en paix en bas de chez nous, à côté de sa grande copine Onyx…

    Petite Maya, tu vas tant nous manquer. Tu étais notre petit cochonou d’amour.. Une vrai couineuse ! Ça on a pu le remarquer dès ton arrivée ! A peine on essayait de t’attraper, tu couinais, histoire de nous faire comprendre que tu n’aimais pas être attrapée… Après au fil des mois, tu couinais moins lorsqu’on cherchait à t’attraper, mais tu n’aimais pas ça… Alors on a respecté ton choix ! C’était toi qui décidais si tu voulais venir sur nous ou non. Mais bon c’était de bon cœur que tu venais nous voir car le matin tu avais le morceau de biscotte que moi je te donnais, et une des céréales de Laurent. Le soir aussi on te gâtait ! C’était devenu notre petit rituel. On ne voulait pas que tu sois trop triste du départ d’Onyx, alors même si tu étais un peu  « enrobée », on préférait de gâter ma belle…

    Heureusement tu n’as pas été souvent malade (comparé à tes autres copines), « seulement » un problème à l’oreille et 2 tumeurs mammaires… Je dis heureusement, car pour toi c’était une vraie torture que d’aller chez le véto… Toutes ces odeurs, et puis la véto qui était obligée de t’attraper te traumatisait au point d’hurler tel un cochon qu’on égorge ! Sacré Yaya !

    Les derniers temps, comme tes copines, tu t’es rapprochée de nous et surtout de moi ! Ça change, normalement c’était de Laurent que tes copines se rapprochaient le plus… Tu ne peux pas savoir à quel point ça m’a fait plaisir que du reste des heures sous mon (ton !!!) pull… A cracotter des dents, à te laisser caresser! J’ai tellement apprécié de partager ces derniers instants avec toi, j’ai pu sentir que tu tenais à nous…   En plus la semaine avant que tu partes, on était en vacances et tu nous as suivi partout où on allait. Restant tranquillement dans ton palace à savourer des petits pots pour bébé et de la compote ! Tu seras restée gourmande jusqu’au dernier jour ma belle..

    En tout cas saches que tu nous manques énormément…A chaque fois qu’on rentre, on se dit « voyons si Yaya est dehors… ».. Quand on passe devant ta cage, on la regarde espérant voir ton pti museau en sortir… On encore à chaque fois que je mange quelque chose je me dis : « est-ce que je peux en donner un bout à Maya ?? »… Rah là là, ça fait vraiment bizarre…

     

    C’est vraiment très difficile d’écrire ces quelques lignes, car avec le départ de Maya c’est toute une histoire qui se termine, puisque nous avons décidé de faire une pause ratounesque (+ ou – longue). C’est beaucoup de bonheur que d’avoir des ratounes, mais tellement de tristesse lorsqu’elles sont malades ou nous quittes…

    Bonne continuation à tous nos ami(e)s ratouphiles…

     

    adieu maya2

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires